Dans une interview accordée à Digiday, Jonah Peretti, le CEO de BuzzFeed, prend position en faveur d’une rétribution élargie des éditeurs par les plateformes, et en particulier Facebook.

Le réseau social a expérimenté différents modes de rémunération, malheureusement confinés à des formats particuliers: les Instant Articles et Watch (vidéo, via des deals spéciaux avec une série d’éditeurs). Mais sans jamais partager avec les éditeurs, pourvoyeurs essentiels de contenu, les revenus générés par la vache à lait du réseau bleu: le newsfeed, ce mur infini où les visiteurs passent le plus clair de leur temps, interrompus périodiquement par des publicités natives. C’est là qu’est généré l’essentiel du chiffre d’affaires de Facebook, grâce au contenu partagé tant par les particuliers que par les professionnels. C’est ce gâteau que Jonah Peretti invite Facebook à partager avec les éditeurs.

Nous avons en quelque sorte abordé la question dans l’autre sens puisque nous monétisons par défaut, au bénéfice des éditeurs, le micro feed qu’ils produisent au travers de leurs newsletters. Chaque envoi est assorti de placements natifs qui génèrent du revenu additionnel, sans effort supplémentaire de la part de l’éditeur, tout en lui laissant un contrôle intégral sur sa distribution. Une véritable maîtrise des revenus assortie d’une saine indépendance. Donc, en attendant que Facebook partage les revenus de son pré carré, le sacro-saint newsfeed, nous invitons les éditeurs à nous contacter pour monétiser par défaut le contenu qu’ils produisent et distribuent par email. Tout simplement.

 

Optimisez les revenus

de votre newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter,
qui vous aidera à optimiser la vôtre.

Merci. Vous recevrez prochainement notre première newsletter.