Google, Apple, Facebook, Amazon. Les GAFA. Ils sont aujourd’hui surpuissants. Ils concentrent une part substantielle du trafic internet et du temps d’attention disponible des utilisateurs, tant sur desktop que sur mobile. Il suffit pour s’en convaincre de regarder le classement des applications les plus téléchargées sur iOS et Android et de parcourir les dernières statistiques en matière d’usage de ces applications. Regardez ce qu’en dit Nielsen pour le seul marché US en 2016. 100% de domination des GAFA dans le top 10.

monétiser actifs éditoriaux GAFAM

Le problème pour les éditeurs – blogueurs ou organes de presse – est qu’une telle domination aux accents d’oligopole crée forcément un excès de dépendance qui pour certains vire aux dangers de l’addiction. Tant en termes de génération de trafic que de monétisation des actifs. On voit des éditeurs tenter l’aventure d’une présence totalement déportée sur Facebook, on voit des marchands abandonner leur site pour ne vendre que sur Amazon, ou des diffuseurs qui n’existeraient aujourd’hui que sur Youtube ou Facebook Live. C’est tentant, certes, car la friction s’en voit réduite au minimum, les utilisateurs n’ayant pas à quitter leur jardin clos de prédilection. Mais ces réseaux ont pour habitude de reprendre aussi vite qu’ils ont donné. Il est donc vivement conseiller de ne pas leur abandonner tous vos actifs.

Au-delà de votre site, qui ne doit pas être négligé car véritable hub de votre présence en ligne, la newsletter signe aujourd’hui son retour en force. Elle a pour avantage de s’inviter dans l’intimité de ses lecteurs, au coeur de la boîte mail. Quand elle est développée avec soin, elle le média idéal car push et optin, ne nécessitant aucune intervention du lecteur au-delà de l’inscription initiale. Un média autour duquel se créent aujourd’hui de véritables projets éditoriaux. On évoquera par exemple l’histoire couronnée de succès de My Little Paris, né d’une newsletter à haute valeur ajoutée.

actifs editoriaux

La newsletter était encore, jusqu’il y a peu, cantonnée au rôle de générateur de clics pour sites ou applications en mal de rétention. Elle devient peu à peu une plateforme à part entière, l’un des bastions les plus efficaces de la résistance à la (sur)domination des GAFA.

Un terrain de jeu où l’éditeur est totalement maître et de son contenu et de ses revenus. C’est ici qu’Ividence intervient, en spécialiste de la monétisation ciblée des newsletters. Grâce à notre maîtrise du média et du ciblage déterministe multiplateformes, nous sommes en mesure de servir au coeur de chaque email délivré par nos partenaires éditeurs un message annonceur (bannière ou natif) en totale adéquation avec l’identité du destinataire. Une précision comparable à celle offerte par Google ou Facebook mais en totale indépendance, en totale maîtrise.

Développer le potentiel de votre newsletter en collaboration avec Ividence, c’est assurer l’indépendance économique et dès lors la pérennité de vos actifs éditoriaux.

 

""
1
Contactez-nous pour optimiser la monétisation de votre newsletter.
Votre numéro de téléphoneyour full name
Previous
Next

Suggestions

Optimisez les revenus

de votre newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter,
qui vous aidera à optimiser la vôtre.

Merci. Vous recevrez prochainement notre première newsletter.