Le suivi du parcours d’un consommateur entre ses différents appareils tient aujourd’hui souvent du probabilisme, une approche pour le moins aléatoire. Des algorithmes tentent, tant bien que mal, de réunir dans une base de données en constante évolution des indices qui permettent de reconstituer de manière approximative l’éventail des connexions d’un même utilisateur. Dans un mode qui s’apparente à « Il est passé par ici, il repassera par là ». Un tel utilisateur préalablement identifié – réputé célibataire et sans enfants – s’est connecté à un réseau wifi avec un appareil A, puis on voit une autre connexion sur ce même réseau avec un appareil B, c’est peut-être le même individu. Ou peut-être pas… Attention danger.

Il existe cependant des techniques qui relèvent davantage du déterminisme et offrent dès lors une totale garantie quant à l’identité de l’utilisateur. Le login cross-platform est une méthode à laquelle peuvent recourir Facebook ou Google, tant sur leurs plateformes que sur les services tiers qui font usage de leurs identifiants ( à condition que le petit dernier ne surfe pas sur le Facebook de Papa ). Mais ce procédé se limite  par définition aux écosystèmes de ces fournisseurs, après une inscription en bonne et due forme. Il n’existe pas d’interopérabilité entre ces acteurs qui se livrent une guerre sans merci sur le front de l’identité numérique.

déterminisme probabilisme identité

Existe-t-il une alternative universelle aux plateformes susmentionnées ? Une technique qui ne dépende pas de la domination des GAFAM (Google Apple Facebook Amazon Microsoft) ? Oui, il y en a une. Elle n’est peut-être pas « vieille comme le monde » mais elle existe depuis les origines de l’internet, depuis que le premier message a été envoyé entre deux ordinateurs via le réseau (1971). Il s’agit du bon vieil email. Un medium que d’aucuns voulaient déjà ranger aux oubliettes de l’histoire numérique mais qui signe son retour en force ( nous vous parlerons dans un autre article de la plateforme éditoriale que (re)devient progressivement la newsletter ).

Attardons-nous sur le potentiel déterministe de l’email. S’il s’agit d’un email perso (vs « info@ »), il est de facto lié à un individu (moi@domain.com), qui jamais ne le confiera à quelqu’un d’autre. L’email est utilisé pour s’inscrire sur toute une série de services, il est même attaché aux profils sociaux que l’on crée au fur et à mesure de l’apparition de nouveaux réseaux. Il est le destinataire des messages que nous recevons au quotidien, professionnels ou plus légers. C’est donc l’identifiant unique par excellence. Le graal du déterminisme en manière de ciblage sur la toile.

Grâce à un hash MD5, il peut être réconcilié de manière sécurisée entre différents prestataires, pour s’assurer que l’on s’adresse bien à une seule et même personne, sans jamais partager les détails des bases de données.

Si votre coeur balance encore entre probabilisme et déterminisme, faites le choix de la raison, celui de la véritable identité. Ividence propose une solution résolument déterministe pour toucher à coup sûr la cible que vous recherchez.

 

""
1
Contactez-nous pour toucher votre cible à travers des newsletters.
Votre numéro de téléphoneyour full name
Previous
Next

Optimisez les revenus

de votre newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter,
qui vous aidera à optimiser la vôtre.

Merci. Vous recevrez prochainement notre première newsletter.